Tir sur cible au SCAF

Val de Bride 3[1]

C’est à l’occasion de deux journées de formation que 3 moniteurs d’apnée ont brillamment réussi leur examen d’Initiateur Entraineur de Tir sur Cible.

–          René WEBER
–          Daniel GERARD
–          Thomas BISCHOFF

Cette formation était organisée les 26 et 27 avril 2014 par la Commission Régionale Est – TSC et avec l’appui de la Commission Nationale TSC et du CODEP 57, celle-ci fût organisée à Dieuze dans les locaux du club des Palmes de la Seille et à la piscine du Val de Bride. Tous ont également validé leur RIFAT.
Une compétition Est était également organisée par les instructeurs nationaux présents, compétition à laquelle deux membres du SCAF ont particulièrement brillé :
–  Thomas BISCHOF F, s’est classé deuxième Est (médaille d’argent) de l’épreuve tir de précision.
–  Daniel GERARD, s’est classé premier Est (médaille d’or) de l’épreuve du super-biathlon, et troisième au combiné (médaille de bronze).

Podium SUPER BIATHLON[1]Photo 001[1]

Notons que le championnat comporte 3 épreuves en totalité :

Le tir de précision : Le tireur doit effectuer en apnée, une série de 10 tirs, sur une cible immergée. Une distance de 4 mètres est à respecter entre la pointe de la flèche et le plastron. Si cette limite est dépassée, le tireur est pénalisé. Le temps réglementaire pour cette épreuve est de 10 minutes : il est suffisant à la récupération en surface et au réarmement de l’arbalète après chaque tir. Si le temps d’un tireur excède cette durée, il se verra retirer un tir. Les points sont calculés en additionnant le total des impacts et en retranchant les pénalités. Cette épreuve demande une bonne aisance sous l’eau et une grande concentration, pour être régulier et précis jusqu’au 10ème tir.

Le biathlon : C’est l’association d’un parcours chronométré en apnée et de tir sur cible. Le départ est donné derrière une ligne d’eau située à 15 m de la cible immergée. La personne parcourt en apnée cette distance, puis après s’être arrêtée à la gueuse pour se stabiliser, elle effectue son tir le plus précisément possible. Après avoir récupéré sa flèche en touchant la cible, elle retourne, toujours en apnée derrière la ligne d’eau de départ. Après avoir repris sa respiration et rechargé son arbalète le nageur repart pour effectuer ce parcours une 2ème et une 3ème fois.

L’épreuve est chronométrée sans interruption. Le calcul du résultat est donné en fonction du temps et de la qualité des tirs. Cette épreuve nécessite une bonne condition physique, un entraînement régulier en apnée pour pouvoir effectuer les 3 parcours sous marin en restant suffisamment concentré pour chaque tir.

Le super biathlon : C’est l’association d’un parcours chronométré en apnée et d’un contrat cible. Le départ est donné derrière une ligne d’eau située à 10 mètres de la cible immergée. La personne parcourt en apnée cette distance, puis après s’être arrêtée à la gueuse pour se stabiliser, elle effectue son tir le plus rapidement possible. Après avoir récupéré sa flèche en touchant la cible, elle retourne, toujours en apnée derrière la ligne d’eau de départ. Après avoir repris sa respiration et rechargé son arbalète, le nageur repart pour effectuer ce même parcours encore 4 fois. Pour valider son temps le tireur doit avoir mis 3 tirs sur les 5 effectués, au moins dans la zone des 475pts (grande zone noire). Dans cette épreuve le tir en lui-même ne nécessite pas une visée précise, mais juste un cadrage (tir réflexe) pour réussir le contrat, c’est donc sur la vitesse que la différence se fera.

Le Combiné : Le combiné n’est pas une épreuve, mais un classement représentatif de l’ensemble des épreuves individuelles (Précision, Biathlon, Super Biathlon). C’est à partir de celui-ci que sont classés tous les meilleurs tireurs français en vue de leur qualification au championnat de France.

A la fin de ces journées de formation, le Président de la Commission Régionale Est de TSC Laurent MOINEL , et le Président de la Commission TSC du Codep57 Patrick LOUIS, ont remis aux moniteurs du SCAF un équipement complet de TSC (2 arbalètes, un support de cible et plusieurs plastrons vierges) afin que ces derniers puissent effectuer des démonstrations/inititiations aux membres de notre club et de s’y essayer. Peut-être y verra-t-on la création d’une nouvelle section et ainsi pouvoir proposer aux licenciés du SCAF, une nouvelle discipline tout à la fois ludique et sportive ?

Nous vous donnons donc rendez-vous  très prochainement.